Comment fabriquer des biens communs en open source ?

Il y a aujourd’hui une vraie déferlante selon les secteurs. Voiture, vélo, alimentation / semences /AMAP sont déjà en place, après le logiciel libre. Comment cela peut-il s’élargir en prenant appui sur les vagues du hacking, de la consommation et l’économie collaborative ?

Elinor Ostrom prouve qu’une autre logique économique est possible. Peut-on appliquer ses principes à l’économie de la connaissance ? Pouvons-nous documenter ce qui s’est fait dans le logiciel libre (Wikipedia, RERS, Tela Botanica) et les logiciels de vie (p.ex. les semences paysannes) ? Peut-on généraliser la logique Creative Commons et Open source à l’habitat (Airbnb, couchsurfing), aux véhicules (Zipcar) aux objets (FabLabs, Etsy, Interface, Freecycle) ? Comment transmettre les bonnes pratiques et les codes sources dans ces domaines ? Comment rendre viraux des « objets » tels que des quartiers ou des villes comme Loos-en-Gohelle, Bedzed ou Mouans Sartoux  ?

La suite par ici : http://movilab.org/

Sommaire

  • 1 Repères et définitions
  • 2 Aller plus loin dans la compréhension
    • 2.1 Matériel libre (Open Hardware)
  • 3 A quoi servent ces biens communs ?
  • 4 Pourquoi libre et open source ?
  • 5 Des exemples
    • 5.1 Agriculture
    • 5.2 Industrie
    • 5.3 Énergie
    • 5.4 Mobilité et déplacement
    • 5.5 Habitat
    • 5.6 Science et recherche
    • 5.7 Territoires
    • 5.8 Vie quotidienne
  • 6 Licences et droits d’auteurs
  • 7 Les modèles économiques

L’article complet par là : http://movilab.org/

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*