Pourquoi je veux que mes enfants soient des hackers 2/2

Version originale : https://coreight.com/content/esprit-hacker

L’esprit hacker

Au même titre que le désormais célèbre « geek », le terme « hacker » est utilisé à toutes les sauces aujourd’hui.

A quoi penses-tu au premier abord en lisant ce mot ? Un vilain pirate caché derrière son ordinateur prêt à te voler tes données les plus personnelles ? Ou à détourner des sites internet et systèmes informatiques pour sa seule gloire personnelle ?

Alors tu te trompes. Bien aidé il est vrai par les médias.

Car c’est confondre hackers et black hats (crackers et autres pirates informatiques).

Les hackers construisent de nouvelles choses, les crackers les détruisent.

Des hackers ont créé les premiers systèmes informatiques. Des hackers ont créé Internet et sont à l’origine des plus grands réussites du web. Mais bien plus que cela, des hackers sont à l’origine de la plupart des progrès scientifiques et techniques que nous connaissons.

Un terme français que l’on pourrait employer serait plutôt : bricoleur, bidouilleur. Mais il reste très réducteur.

Voici ce qui résume pour moi « l’esprit » hacker :

Comprendre par soi-même

Le monde est plein de problèmes fascinants à résoudre. Même si le hacker se fait plaisir, il fournit beaucoup d’efforts pour comprendre le fonctionnement des choses.

Il met régulièrement à jour ses connaissances et ses compétences en fonction de l’évolution des sciences et des techniques.

Il est curieux de tout.

Modifier son environnement pour le rendre meilleur

Le hacker cherche à résoudre les problèmes et à dépasser les limites pour que son environnement soit meilleur.

Pour faciliter sa vie et celle des personnes qui l’entoure.

S’attacher davantage aux compétences qu’aux connaissances

Qu’est-il le plus important à ton avis : apprendre par coeur des pages et de pages de livres, ou avoir la capacité de retrouver facilement et rapidement toutes les informations nécessaires ?

Notre système éducatif est malheureusement souvent orienté vers la première solution.

Tu ne peux pas tout savoir. Tu n’as pas besoin de tout savoir. Ce qui est important, c’est d’avoir les compétences pour acquérir les bonnes connaissances lorsqu’elles te seront nécessaires.

Ne pas se limiter à un domaine

Les hackers ne sont pas limités à l’informatique ou à l’électronique. Ils sont tout aussi capables d’apprendre à faire des travaux dans leur maison, ou à cultiver leur jardin.

Ils peuvent réfléchir à l’organisation d’une entreprise et lui faire gagner en productivité.

Être à l’écoute et ouvert aux autres disciplines est au contraire une grande qualité. Il y a toujours à apprendre en observant d’autres domaines.

Partager

Aucun problème ne mérite d’être résolu deux fois. Il est inutile de gaspiller son temps et son énergie à réinventer la roue, alors que tant de problèmes restent à résoudre.

D’où l’importance du partage dans la culture hacker, de l’entraide volontaire, et de la préférence pour les systèmes ouverts.

Cela ne veut cependant pas dire pour autant que toutes les solutions déjà trouvées sont intouchables. Il y a tant à apprendre à afffronter soi-même les problèmes ! Sans compter qu’il est toujours possible de trouver une solution plus efficace.

Avoir l’esprit libre

Il n’y a pas à avoir de crainte des systèmes institutionnels, des courants de pensées déjà existants. Il faut voir au-delà, être capable de ré-inventer ce qui est admis comme « évident » par nos sociétés.

Think Outside the Box !

Le hacker n’est pas qu’un simple consommateur bête et discipliné. Il chercher à rester indépendant.

Respecter

Respecter les opinions, être ouvert et disponible pour des confrontations d’idées. Se comporter avec loyauté et équité sans aucune discrimination. Encourager les autres à développer leurs compétences.

Être objectif dans ses jugements.

Bannir l’ennui et le travail répétitif

Faire en sorte d’automatiser les tâches répétitives, pas seulement pour soi mais aussi pour les autres.

La technologie est là pour t’aider ! C’est sans doute pour cette raison que les hackers sont autant associés aux outils informatiques et électroniques, et à l’Internet.

Apprendre de ses erreurs

Ne pas avoir peur de faire des erreurs. Elles sont incontournables pour quelqu’un qui avance.

Il faut au contraire apprendre à en tenir compte et en tirer des leçons pour l’avenir.

Prendre conscience de son impact sur l’environnement

Une notion que l’on ne retrouve pas encore toujours dans les textes traitant des hackers, mais qui me parait incontournable.

Inscrire ses actes dans une démarche de »développement durable » : concilier l’économie, l’écologie, et le social.

 

Sources :

Cet excellent article : Why I want my daughter to be a hacker (et une traduction française).

Une référence : How To Become A Hacker (et une traduction française).

Mais également la charte éthique de l’ingénieur. On retrouve beaucoup de similarité avec l’esprit hacker, malgré le fait que le titre d’ingénieur est souvent assimilé aujourd’hui au diplôme correspondant. Je suis d’ailleurs curieux d’avoir des avis éclairés sur la question.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*